Portrait Camille Jounot

Sommaire

I ) Rencontre : Qui es-tu ?

Bonjour Camille, peux-tu te présenter en une phrase (âge, ville, métier) ?

Hello, je suis Camille Jounot, j’ai 27 ans et j’habite à Toulouse mais suis originaire de Nantes. Je travaille chez Numbr en tant que conseillère en création d’entreprise. C’est une super entreprise dans laquelle j’évolue depuis plus de 4 ans.

Dis nous le plus simplement possible en quoi consiste ton métier.

J’accompagne les projets et les entreprises dans leur processus de création. Je réponds à toutes les questions administratives, au choix du statut, au suivi comptable etc. J’interviens au moment où les porteurs de projet ont beaucoup de questions et c’est là que je viens aider. Cela me plait beaucoup de pouvoir être utile et de proposer un accompagnement dédié à chacun.e qui viendra les soulager dans toutes les différentes tâches qu’ils/elles ont à accomplir.

Raconte-nous ton parcours ?

J’ai fait une prépa littéraire et j’ai ensuite passé les concours pour être acceptée à Sciences Po Bordeaux. J’ai suivi un master en droit des marchés publics (droits administratifs, droits publics). Durant cette dernière année, j’ai pu réalisé mon alternance au sein d’ERDF (ma première expérience en entreprise  !). J’ai appris énormément de choses et cette expérience m’a ouvert beaucoup de portes mais m’a aussi montré que j’aspirais à des structures plus petites.  Suite à cette alternance, j’ai fait mon premier stage en tant que juriste dans une start-up. J’ai découvert plein de choses (et qui n’avaient pas toutes un lien avec ma fiche de poste) : développement commercial, prospection, communication… J’ai adoré pouvoir toucher à plein de choses ! L’aventure de cette Startup s’est finalement arrêtée et j’ai rejoint l’équipe Numbr en suivant

Comment es-tu arrivée à travailler dans un cabinet comptable responsable ?

Le milieu de l’entreprise privée était quelque chose de complètement inconnu pour moi venant d’une famille de profs ! C’est grâce à mon stage de fin d’études puis mon arrivée chez Numbr que j’ai découvert la vie d’une petite boîte ! J’ai été la deuxième à  arriver dans l’équipe, il y avait énormément de choses à faire pour développer la structure.  Très vite, j’ai dû me mettre à communiquer pour trouver de nouveaux clients et construire un réseau  autour du cabinet.  Dans les attentes de mon poste, il y avait également le côté RSE à construire et qui nous tenait à cœur. Développer un réseau professionnel, c’est bien mais aller au-delà avec la mise en place d’actions RSE auprès de nos différents collaborateur.trices c’est mieux. À présent, je suis également chargée des missions de développement dont l’animation de webinars, mettre en place la responsabilité sociétale des entreprises et l’animation des indépendants et réseaux entreprises. Rejoindre l’association We Act 4 Earth a donc été motivé par une dimension professionnelle mais aussi personnelle.

Pourquoi et comment, selon toi, les cabinets comptables peuvent contribuer à  la transition écologique et sociétale ?

Les cabinets comptables sont au contact des entreprises, ils ont un rôle de relais d’informations, de conseil sur des sujets “techniques” comme la fiscalité, le droit des sociétés, le droit du travail. La thématique de la transition écologique et sociétale étant primordiale aujourd’hui, ils ont la possibilité d’alerter, de conseiller, de relayer pour que ce sujet soit au centre du développement des entreprises qu’ils accompagnent.



Quel a été ton déclic écolo ?

Il n’y a pas eu vraiment de déclic en particulier. Je connais Florian Bourguignon depuis 2016 et je suivais ce qu’il faisait. De mon côté, ma prise de conscience et ma démarche de transition écologique était plus lente. Je pense que je me mettais des œillères. Je pensais qu’à mon échelle, je ne pouvais pas faire grand chose à part de petites actions.  Pareil pour les entreprises. Puis, j’ai vu un reportage sur les coraux et le plastique dans les océans et ça m’a interpellé car j’ai pris conscience de l’importance des petits pas à son échelle pour soi et pour son entreprise (penser à son mode de déplacements, le choix de ses équipements informatiques…).

Pourquoi avoir rejoint l’asso WA4E ?

J’ai rejoint l’association parce que je connaissais Florian, son président et je me suis dit que je pourrais apprendre énormément en la rejoignant. Le fait de pouvoir échanger et partager avec d’autres bénévoles WA4E me plait beaucoup ! Tout cela pour bien sûr progresser dans ma vie personnelle et professionnelle.

D’ailleurs, tu fais quoi à WA4E ?

Je suis arrivée récemment en début d’année 2021 et j’ai participé à ce jour à 5 réunions. Je suis également membre du Club Business !

2) Pour t’inspirer

Un film /reportage / citation / livre / rencontre qui a marqué ton parcours d’entrepreneur.e engagé.e

Un reportage sur les coraux et le plastique dans les océans sur Arte ! D’ailleurs à peu près tous les reportages Arte sur l’environnement ! Regarder ce genre de programme me fait du bien mais me fait aussi réfléchir à ma manière de voyager (de façon plus respectueuse) quand nous sortirons de ce confinement.



3 ) Passer à l’action

3 actions à mettre en place tout de suite pour créer de l’impact positif (avec ta société, si c’est pertinent).

  1. Se mettre au vrac et bannir le plastique de ses courses !
  2. Mettre en place un système de récupération des biodéchets dans son entreprise.
  3. Améliorer les achats de mon entreprise et arrêter le réflexe Amazon ! Pour cela, remettre en question à qui et comment on achète.

4 ) Les bonus qu’on adore

Le dernier grand event (marquant) dans ta vie (ex : jeune papa, tour d’Europe en vélo, lancement boite, etc)

J’ai adopté un petit chien au premier confinement que je promène partout ! Elle vient même régulièrement avec moi chez Numbr.

Quel est ton talent caché ? (ex : pro des lasagnes végé, imbattable au UNO, etc)

Alors, je suis le genre de personne qui fonctionne au coup de cœur et j’ai beaucoup de lubies ! Le confinement a été dense en termes de créations : courrons de fleurs, créations en bois, jardinage, cuisine… Je me dis qu’un jour, je trouvais ma passion cachée mais en attendant j’aime bien m’amuser et continuer à être une touche à tout !

> Voir le profil Linkedin de Camille

Marine Schmitt

Marine Schmitt

Article illustré par Estelle Chambon, Steliegraphie.