Sommaire

Comment devenir une entreprise responsable qui allie performance économique, écologique et sociale ? 

Développer son activité professionnelle de manière responsable : ça veut dire quoi ?

Cela implique la mise en place d’actions RSE. La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) c’est l’intégration volontaire du développement durable dans son activité commerciale. Une entreprise qui pratique la RSE va donc chercher à avoir un impact positif en intégrant des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans son quotidien professionnel.

Est-il possible pour un entrepreneur de s’approprier des codes de la RSE ? 

RSE & Petites entreprises : halte aux clichés…

Pour partir du bon pied, si on commençait déjà par déconstruire certains préjugés ?

#cliché : La RSE n’est adaptée qu’aux grandes entreprises

  • Non la RSE n’est pas que pour les grandes entreprises, depuis la loi PACTE de 2019, TOUTES les entreprises françaises sans exception, doivent « prendre en considération » les enjeux environnementaux & sociaux dans la gestion de leurs activités.

Qu’importe donc la taille de son entreprise, même en solo on peut choisir une orientation de business qui respecte TOUT son environnement (non seulement la planète, mais toutes les parties prenantes : clients, fournisseurs…) & qui soit viable économiquement.

#cliché : Seules les marques & entreprises « cools » et « bio » peuvent s’approprier les codes de la RSE

  • Non seulement toute taille d’entreprise est concernée et cela inclus TOUS les secteurs que l’on soit prestataire de service ou peintre en bâtiment la logique reste la même, cela repose sur la bonne volonté des acteurs. La RSE ne doit pas être l’apanage de produits éthiques, bio, c’est bien l’affaire de tous les entrepreneurs !

#cliché : La RSE, ça prend trop de temps, trop de contraintes, et ça coûte cher !

  • Bien sûr, on ne construit pas une démarche RSE en un jour, et on ne la construit pas seul, il s’agit d’une démarche collaborative qui fait appel à ses parties prenantes (collaborateurs, clients, fournisseurs, instances locales…) et il faut accepter d’être guidé en faisant appel à l’intelligence collective dans cette démarche.

Pour le coût tout dépend du secteur d’activité, mais la plupart des actions ne nécessitent pas de coût mais juste de la bonne volonté et du temps.

Envie de démarrer votre aventure pour votre transition vers un modèle d’entreprise durable ?

Suivez le guide on va vous délivrer quelques repères  :

  • Définition de la RSE pour les entrepreneurs (Freelance & TPE)
  • Bénéfices de la RSE  : à quoi ça sert ? Un cercle vertueux de bénéfices…
  • Les fondations de la RSE pour les entrepreneurs : la raison d’être de votre activité
  • Les piliers de la RSE « pour les nuls » – adapté pour les TPE & Freelances
  • 4 Bonnes pratiques RSE  pour les entrepreneurs à développer rapidement 

 

Définition de la RSE pour les freelances

Selon l’INSEE, plus de la moitié des entreprises françaises d’au moins 10 salariés déclarent ne pas connaître la notion de RSE, a contrario plus une entreprise est grande plus elle la pratique.

Concrètement qu’est-ce que la Responsabilité Sociale & Sociétale (RSE) des entrepreneurs ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) consiste à intégrer les enjeux économiques, sociaux & environnementaux à ses activités professionnelles et à  ses relations avec ses parties prenantes (clients, fournisseurs, partenaires, collectivité locales…).

Pour les entrepreneurs, on identifie  5 principaux axes de la RSE qui combinent des objectifs environnementaux, sociaux et sociétaux & économiques sur le long terme :

  • Gestion de l’entreprise – Gouvernance merci
  • Activités économiques Responsables  eco
  • Protection de la planète – Environnement planet
  • Implantation locale target
  • Qualité de vie au travail & Social good 

Ces axes peuvent vous paraître vastes, obscurs de prime abord et même potentiellement vous décourager ! Pas de panique, on va vous expliquer comment les appliquer à votre activité professionnelle. Mais explorons les bénéfices de la Responsabilité Sociale & Sociétale (RSE) des entrepreneurs.

Bénéfices de la Responsabilité Sociale & Sociétale (RSE) des entrepreneurs.

À quoi ça sert ? Un cercle vertueux de bénéfices…

Concrètement à quoi sert la RSE, faut-il voir la RSE comme une contrainte ou une opportunité ?

En tant qu’entrepreneur on voit la face immergée de l’iceberg de la RSE souvent sous forme de contraintes réglementaires. Et qui dit contraintes dit « le truc obligatoire » pénible qu’on doit faire mais qui nous paraît la dernière de nos priorités…

run STOP, il est temps d’agir, ne plus concevoir la RSE comme une contrainte, une obligation mais comme un élément essentiel de votre business, les fondations de votre entreprise.

Pourquoi ? Les bénéfices sont multiples :

  • Affirmer son positionnement en tant qu’entreprise éthique, éco-responsable est un avantage concurrentiel, on se distingue de la concurrence avec un positionnement éthique fort. 
  • Une étude de France Stratégie démontre que les entreprises pratiquant la RSE sont non seulement plus performantes économiquement, plus innovantes & plus résilientes. On note un écart de 13% en moyenne entre les entreprises qui pratiquent la RSE et celles qui ne la pratiquent pas. 

La preuve face au choc de la crise du coronavirus : les entreprises engagées au niveau RSE ont montré une plus forte résistance au choc économique & financier.  

  •   Attirer et fidéliser autant de nouveaux clients que vos collaborateurs ou partenaires qui peuvent devenir des ambassadeurs des valeurs de votre entreprise. Et pour tous ceux qui n’aiment pas la prospection : c’est tellement plus simple d’attirer des clients qui ont les mêmes valeurs (Bonus : Vous pouvez suivre l’une des masterclass de We Act 4 Earth, pour apprendre à attirer votre client idéal partageant des valeurs  éthiques et éco-responsable sur LinkedIn !)
  •   Bonus ultime : Aligner ses valeurs personnelles et professionnelles = 100 % de bonheur assuré rainbowImaginer un instant travailler uniquement pour des projets à impacts, non seulement pour des ONG ou des clients en voie de transition qui affirment des positions éthiques et responsables (avec des labels type Lucie, B-Corp ou avec un compte Zei).). Bien sûr, on ne construit pas Rome en un jour, et votre transition vers des clients & partenaires à impact se construit pas à pas.

 Il s’agit bien d’un cercle vertueux car votre activité professionnelle durable a un impact positif sur TOUTES vos parties prenantes.

Les fondations de la RSE pour le freelance : la raison d’être de votre activité

Prêt à démarrer votre transition pour transformer votre activité en en une activité durable, engagée & résiliente ?

À quelle hauteur souhaitez-vous placer votre curseur RSE ? Souhaitez-vous vous transformer en éco-preneur, éco-héros, ou devenir plus responsable pas à pas.

Soyez authentique & bienveillant dans votre démarche de transition, vous êtes le moteur déterminant de sa réussite.

On commence par une première phase d’introspection, tant personnelle que professionnelle.

Quelles sont vos valeurs, vos missions ? Pourquoi au final, vous lancer dans une démarche d’éco-responsabilité ? L’exercice de l’IKIGAI peut vous aider dans cette démarche d’introspection pour explorer en profondeur vos aspirations et la mission de votre entreprise. 

Ne négligez pas cette étape introspective en consultant vos clients, partenaires, & fournisseurs pour les impliquer et les informer de votre démarche. Faîtes place à l’intelligence collective pour une démarche RSE (Responsabilité Sociale et Sociétale des entrepreneurs) qui colle à l’ADN de votre activité & celles de vos parties prenantes.

Vous avez la capacité de poser les fondements de votre engagement en les inscrivant dans la raison d’être de votre entreprise. Il est possible en fonction du statut de son entreprise d’inscrire sa raison d’être dans ses statuts & même de placer le curseur au plus haut en tant « qu’entreprise à mission » (Pour en savoir plus découvrez notre article sur la raison d’être : article We Act 4 Earth).

 Une fois de plus, c’est vous qui décidez où vous souhaitez placer le curseur.

En tant qu’indépendant ou chef d’entreprise d’une très petite structure, on peut aussi créer son manifeste avec les valeurs sur lesquelles on s’engage en tant qu’entrepreneur. On peut imaginer inclure ce manifeste sur son site internet et ajouter le lien dans sa signature email avec un “slogan” du type « Je m’engage en tant qu’entrepreneur à avoir un impact positif ».

Ce manifeste est votre premier engagement en tant qu’entrepreneur pour un modèle d’entreprise plus pérenne & durable. Vous vous engagez tant au nom de votre entreprise qu’au nom de toutes vos parties prenantes.

L’un des premiers piliers de votre politique d’entreprise durable peut être aussi de rejoindre des collectifs d’entrepreneurs engagés comme We Act 4 Earth. 

Il ne s’agit pas de vivre votre aventure de transition seul mais de vous entourer de pairs qui partagent les mêmes valeurs et découvrir des bonnes pratiques entre acteurs engagés.

 

Les piliers de la RSE « pour les nuls » – adapté pour les TPE & Freelances

Derrière l’arbre se cache la forêt… La RSE peut sembler complexe tout autant que les enjeux climatiques pour monsieur et madame tout le monde. Il existe des référentiels RSE, des normes, standards, des “bibles” de la RSE, qui à notre échelle d’indépendants, peuvent sembler barbares & incompréhensibles !

Il existe 3 références fondamentales en termes de RSE, les « 10 commandements de l’ONU » avec le Pacte Mondial des Nations Unies, les 17 Objectifs de Développement Durable et  la norme ISO 26000.

Le Global Compact des Nations Unies est le plus accessible, celui-ci propose un engagement simple, universel qui s’articule autour de 10 principes relatifs aux respects des droits de l’Homme, des normes internationales du travail, l’environnement, & à la lutte anti -corruption. Ce sont les bases fondamentales d’un business éthique, social & responsable. Ces 10 principes sont votre feuille de route en tant qu’entrepreneur engagé. Vous pouvez les inscrire dans votre manifeste d’entrepreneur.

Voir l’ensemble de ces 10 commandements dans l’illustration ci-dessous (copyrights Nations Unies)

Certaines thématiques peuvent sembler quelques peu éloignée de la réalité « terrain » des entrepreneurs, telle que la lutte anti-corruption. On est peut-être pas très nombreux en tant qu’entrepreneurs à se faire payer des vacances par un client sur un beau yacht ?

Concrètement comment concilier ces trois modèles fondateurs et les adapter à votre activité professionnelle  ?

En regroupant certains piliers de la charte ONU, des ODD (Objectifs de développement durable) & ISO 26000.

C’est d’ailleurs ce qu’on a fait chez We Act 4 Earth en indiquant dans tous nos parcours de formations à quels objectifs de développement durable l’apprenant répond quand il met en place ce sujet dans son entreprise. 

Respect des droits de l’homme & les relations sociales & conditions de travail  :

  • Cela commence par soi-même avec des règles éthiques pour son business : respect du droit du travail (droit à la déconnexion, droit à des vacances), se payer un juste salaire (ne pas brader ses tarifs en tant que freelance), avoir une mutuelle (la santé c’est important !) – et imposer les même règles pour ses parties prenantes  (respect du droit du travail, à une juste rémunération & droit à la déconnexion…), payer ses fournisseurs sous 30 jours, etc.
  • Favoriser la diversité, les entreprises locales, des partenaires qui sont également en transition pour un modèle plus durable & des entreprises qui respectent aussi les conditions de travail (qualité de vie au travail) & la diversité (ex : politique en faveur du emploi handicap, égalité salariale homme/femme, …). 

L’environnement :

  • Mesurez votre impact carbone avec Carbo, à noter qu’il n’existe pas à ce jour de calculateur carbone réellement adapté aux entrepreneurs.

Fixez-vous des objectifs pour diminuer votre impact :

Respect des éco-gestes (tri des déchets), économie d’eau, d’électricité (cela peut passer par le choix d’un fournisseur type Enercoop qui s’engage à favoriser une “énergie propre & les énergies renouvelables”), numérique responsable (éco-conception site web, email, location), achats responsables : (ex : achat de matériel de seconde main).

Pour en savoir + consultez nos guides :

d’achats responsables, numérique responsable et éco-gestes en entreprises pour vous guider dans ces démarches et décupler votre impact positif. Pour accéder à ces guides, rendez-vous sur le site internet de We Act 4 Earth.

Impact Social & Sociétal

  • Contribuer par vos actions à l’intérêt général : mécénat financier et/ou de compétences. We Act 4 Earth a aussi écrit un guide sur ce sujet pour s’y retrouver. 
  • S’assurer que vos fournisseurs, partenaires, clients respectent des critères éthiques ou sont en transition -bien sûr il ne s’agit pas d’imposer, ou de mettre fin à tous vos contrats clients “non éthiques” on ne cherche pas à mettre en péril votre business model et sa performance économique – il s’agit d’assurer une transition vers des partenaires plus “vertueux” et “engagés” et le dialogue est la clé avec vos partenaires actuels.
  • Vous pouvez choisir de décupler votre impact sociétal en faisant des dons régulier à une association locale, ou compenser votre impact carbone négatif en soutenant des projets à impacts (info-compensation-carbone.com), la finance responsable peut être également un levier d’investissement positif (on a aussi un guide sur le sujet). 

4 Bonnes pratiques Responsabilité Sociale & Sociétale (RSE) pour les entrepreneurs à développer rapidement

Prêt à vous lancer dans l’aventure RSE ? 

Voici une check-list de 4  actions à mettre en place rapidement :

  1. Autoévaluation de votre activité : on se fixe des objectifs pour un business plus éco-responsable & éthique tant pour soi-même que pour ses partenaires.
  2. Créer votre manifeste de freelance engagé et/ ou inclure dans les statuts de sa société “sa raison d’être” & communiquer auprès de ses partenaires sur cet engagement.
  3. Environnement : Mesurer votre impact carbone et fixer vous des objectifs réalistes pour diminuer votre impact carbone : mobilité douce, fournisseur d’énergie, numérique responsable, tri des déchets, achats responsables (ex : seconde main ou fournisseur éthique)…
  4. Pensez local : priorité aux fournisseurs locaux, ils ont un fort impact sur votre image de marque et sur le rayonnement de votre activité au niveau local.

À vous d’adopter les principaux codes de la RSE et de les adapter petit à petit pour transformer en douceur votre entreprise en un modèle d’entreprise durable à impacts positifs.

 Il ne s’agit pas de partir de zéro, partez de l’existant, faites le bilan complet de vos actions positives et de vos axes d’améliorations afin de vous fixez des objectifs réalistes et atteignables.

“Ne doutez pas qu’un petit nombre de gens décidés peuvent changer le monde” Margaret Mead – 

Vous avez besoin de soutien dans votre transition ? Créez votre compte gratuitement sur notre plateforme de formation et suivez votre premier parcours de formation RSE. 

Sources :

10 principes Global Compact ONU: Les Dix Principes (globalcompact-france.org)

Compensation carbone volontaire : Info Compensation Carbone – Plateforme d’information & sensibilisation (info-compensation-carbone.com)

S'ABONNER